Tout savoir sur le monte-escalier en colimaçon

monte escalier en colimaçon
4.5/5 - (4 votes)

Les monte-escaliers en colimaçon sont faits pour s’adapter à un escalier qui tourne sur lui-même. Les utilisateurs qui vivent dans une maison avec un escalier d’une structure aussi complexe pourront se déplacer facilement d’un palier à un autre sans empêchement.

Le monte-escalier  colimaçon est complexe. Son installation suit des rails qui sont disposés par section afin d’épouser la forme de l’escalier en colimaçon. Son fonctionnement repose sur deux batteries alimentées par l’électricité de la maison. Ils sont plus onéreux que les monte-escaliers droits.

 

Qu’est-ce qu’un monte-escalier en colimaçon ?

 

Un monte-escalier en colimaçon est un escalier équipé d’un dispositif élévateur qui permet de monter à un étage et se distingue par sa forme courbée. L’escalier en colimaçon forme une spirale, ce qui fait qu’il occupe moins de place.

Avant, il n’existait que des monte-escaliers conçus uniquement pour les escaliers droits parce qu’il était difficile de concevoir un des monte-escaliers pour les escaliers en colimaçon. Ceci était dû principalement aux facteurs de mesure et de précision qui rentraient en jeu lors de sa conception.

Avec le développement de la technologie, il est possible de fabriquer des monte-escaliers en colimaçon avec une plus grande précision pour permettre au dispositif de rouler fluidement le long de l’escalier en colimaçon comme un monte-escalier droit.

Le monte-escalier en colimaçon est conçu avec des pièces de rails qui sont connectées l’une à l’autre en fonction de la longueur de votre escalier colimaçon. Ce niveau de conception personnalisable permet d’adapter le monte-escalier à votre escalier en colimaçon si celui-ci contient un palier.

Lorsque le monte-escalier atteindra le palier, il suivra un rail droit qui va se connecter aux autres sections de rails courbés.

 

Comment se fait l’installation d’un monte-escalier en colimaçon ?

 

Le monte-escalier en colimaçon a un processus d’installation très complexe. La première étape de l’installation est la base des rails. Il faut une base qui va maintenir les rails en place. Les bases des rails nécessitent la destruction d’une partie de l’escalier. La plupart des gens se soucient du fait que l’intégrité de la structure de leur escalier sera compromise après l’installation du monte-escalier en colimaçon.

Pour cette raison, certaines bases des rails du monte-escalier en colimaçon sont justes fixées aux marches de l’escalier. Et ceci nécessite entre 2 et 5 vis ou goupilles. Dans ce cas, il n’y a pas de risque de destruction de votre escalier.

Et même s’il arrivait que l’installation du monte-escalier nécessite la destruction d’une partie de votre escalier, tant que l’installation est menée par une entreprise spécialisée, vous n’avez rien à craindre. L’intégrité de votre escalier en colimaçon sera restaurée.

Après l’installation du monte-escalier, celui-ci est disposé à une certaine distance du mur ou de la rampe de l’escalier pour éviter des frottements et des éraflures.

Une fois que les bases et les rails sont installés, le chariot s’ensuit. La batterie est connectée ainsi que les chargeurs. Enfin, l’installation des télécommandes et du siège se fait. On procède à une programmation et des tests pour connaître le degré de sécurité de l’installation. Si tout est installé, le monte-escalier est prêt à l’emploi.

 

Quelle est sa consommation en électricité ?

 

Tous les monte-escaliers en colimaçon sont alimentés par deux batteries. Ces deux batteries permettent au monte-escalier de monter et de descendre. Les batteries sont reliées par un fil qui est branché sur une prise murale de la maison. Elles peuvent se recharger au moment opportun.

Lors de la recharge des batteries du monte-escalier, celles-ci consomment une partie de l’électricité de la maison. Les monte-escaliers ne consomment pas beaucoup d’électricité. Ils utilisent une petite partie de l’électricité de la maison pour se charger. Il consomme pratiquement environ 0,024 kWh d’électricité.

  Batterie pour monte-escalier : Comment la recharger ? 

La fonction de recharge est optimisée de telle façon qu’une fois les batteries se déchargent, elles seront rechargées automatiquement. Et une fois, la charge complète, le système coupe l’alimentation en électricité même si elle reste branchée à la prise murale.

Cette fonction est désactivée une fois que vous débranchez la prise murale. Ce qui veut dire que la charge se fera manuellement.

Certains monte-escaliers à colimaçon qui ne sont pas équipés de batteries sont directement reliés à l’électricité de votre maison. Aussi ceux qui sont équipés de batteries sont plus avantageux, car en panne d’électricité, vous pouvez toujours continuer à vous en servir.

 

La durée de vie des batteries d’un monte-escalier en colimaçon

 

La durée de vie de la batterie d’un escalier dépend de certains facteurs. Le facteur principal qui la détermine est l’utilisation que vous en faites.

Si vous utilisez le monte-escalier de manière intensive, vous devez penser à remplacer les batteries chaque 1 à 3 ans. Si vous faites une légère utilisation du monte-escalier, alors la batterie peut avoir une durée de vie de 3 à 5 ans.

Les autres facteurs qui impactent la durée de vie des batteries du monte-escalier en colimaçon sont :

Poids du passager ;
Degré de pente de l’escalier ;
Marque du monte-escalier.

Le poids de l’utilisateur

 

Si l’utilisateur a un poids imposant, la pression qu’il exerce sur le fauteuil du monte-escalier en colimaçon est plus grande. Ce qui veut dire qu’il faut plus de puissance pour porter l’utilisateur lors de sa montée et de sa descente le long de l’escalier.

 

Le degré de pente de l’escalier

 

L’inclinaison de l’escalier détermine la durée de vie de la batterie et du monte-escalier. Lorsque l’escalier en colimaçon a une forte pente, le système de monte-escalier dépense plus d’énergie pour porter le passager.

 

La marque du monte-escalier

 

Lorsqu’on parle de la marque du monte-escalier, on se réfère à sa qualité. La performance des monte-escaliers dépend de la façon dont celui-ci a été conçu. Si dans la conception du monte-escalier des matériaux de mauvaise qualité, celui-ci risque de se détériorer rapidement dû à des pannes incessantes.

En plus de ces facteurs, si votre monte-escalier en colimaçon est utilisé à l’extérieur, il risque de vite se gâter à cause de son exposition à des éléments de l’air libre.

En prenant en compte ces différents facteurs, il sera préférable d’assurer l’entretien de votre monte-escalier. Il est conseillé de planifier des vérifications et des entretiens annuels pour prévenir les pannes occasionnelles.

Ceci va vous donner une tranquillité d’esprit en ce qui concerne la durabilité de votre monte-escalier en colimaçon.

Un entretien régulier s’effectue par l’installateur en fonction du contrat que vous signez avec celui-ci.

L’entretien comprend des vérifications sur les :

Rails pour savoir s’il y a des dommages ou de la rouille ;
Vis s’ils ne sont pas desserrés au niveau des pièces mobiles ;
Batteries ;
Boulons de montage.

Quel est le coût d’un monte-escalier en colimaçon ?

 

Les monte-escaliers en colimaçon ont un processus de conception et d’installation complexe. Il faut que l’entreprise responsable de l’installation fasse des études sur le lieu d’installation. Celle-ci prendra des mesures et des dimensions précises pour pouvoir concevoir un monte-escalier sur mesure.

De la conception à son installation, il faut attendre un mois pour voir le monte-escalier en colimaçon installé dans votre maison.

À cause de la complexité de sa structure, le monte-escalier en colimaçon peut vous coûter de 5 000 € à 6 000 €.

 

Quelles sont les caractéristiques de ce monte-escalier sécurisé ?

 

Un bon monte-escalier en colimaçon doit avoir les caractéristiques suivantes :

Un capteur permettant de détecter les potentiels problèmes ;
Interrupteur qui servira à désactiver le monte-escalier lorsqu’il n’est pas utilisé ;
Système de freinage pour arrêter le monte-escalier en douceur et en toute sécurité ;
Siège comportant une ceinture de sécurité pour prévenir la chute du passager ;
Équipé d’un repose-pied.