Comment fonctionne un monte-escalier droit ?

monte escalier droit
4.7/5 - (3 votes)

Pour faciliter le quotidien des personnes ayant des difficultés à se déplacer dans les escaliers, le monte-escalier est un équipement très indispensable. Il est disponible en plusieurs modèles sur le marché et présente de nombreux avantages.

Il donne un coup de main à la santé psychologique de l’utilisateur, car ce dernier n’a plus besoin d’être dépendant. Le monte-escalier permet aux personnes à mobilité réduite d’accéder facilement aux endroits de la maison qui ne sont accessibles que par les marches d’escaliers.

Vous avez certainement un proche ayant des difficultés à marcher dans les escaliers ou peut-être c’est vous-même. Si vous êtes dans l’intention d’opter pour un monte-escalier, sachez qu’il est adapté à tout type d’escalier.

Si vos escaliers sont droits, le monte-escalier droit vous sera très pratique. Vous vous demandez sûrement comment il fonctionne. C’est tout à fait normal de vouloir savoir le principe de fonctionnement de ce dispositif avant de l’acheter.

Il fonctionne avec des batteries rechargeables, il est muni d’une commande pour le faire marcher et d’autres composants qui garantissent la sécurité de son occupant.

Quelle est la structure d’un monte-escalier droit ?

Qu’il s’agisse du monte-escalier droit ou des autres modèles, la structure principale reste toujours la même.

Il est composé de :

Points d’ancrage en bas et en haut pour accueillir le fauteuil lorsqu’il est à l’arrêt ;
Fauteuil ou siège sur lequel s’assoit l’utilisateur. Il est plus ou moins confortable selon le fabricant et facilite le déplacement et donner du confort ;
Rail fixé exclusivement aux marches des escaliers pour suivre la trajectoire. Le rail peut être double ou simple, mais il est toujours doté d’une crémaillère ;
Bloc moteur qui est alimenté par une ou plusieurs batteries pour assurer sa mobilité même en cas de coupure de courant électrique ;
Commande pour le stopper, l’activer et l’appeler lorsqu’il est situé en bas et l’utilisateur est en haut, ou vice-versa.

Comment fonctionne un monte-escalier droit ?

Le monte-escalier fonctionne uniquement sur secteur par le passé. Il était relié de façon permanente à un câble d’alimentation qui est à son tour branché à une prise. Cette pratique était un peu gênante.

Mais aujourd’hui, le monte-escalier droit et les autres, à l’exception du mini-ascenseur, fonctionnent quasiment avec des batteries rechargeables. Les batteries alimentent le moteur et sont rechargées automatiquement pendant l’utilisation. Elles fonctionnent même sans électricité quand la charge est encore pleine.

Le principe de fonctionnement d’un monte-escalier droit

Pour mettre en marche le monte-escalier droit, il suffit que l’utilisateur s’installe dans le fauteuil ou le siège. Il actionne la commande qui est en forme de manette ou de bouton.

Pendant l’installation de l’équipement, vous pouvez opter pour des télécommandes fixées au mur pour faire venir le monte-escalier, elles peuvent être fixées en haut ou en bas de l’escalier.

La télécommande ou l’accoudoir comportent d’autres boutons pour contrôler la vitesse du monte-escalier. Ce dernier intègre beaucoup de fonctionnalités pour assurer la sécurité de l’utilisateur et la tranquillité d’esprit des proches.

Il s’agit par exemple du détecteur d’obstacles. Le principe de cette fonctionnalité est tel que le monte-escalier s’arrête automatiquement quand un objet bloque son passage.

Le monte-escalier droit est simple à installer, mais il nécessite une largeur donnée. Il s’agit de 63 cm à 69 cm pour assurer le confort de l’utilisateur. Quant à la vitesse, le monte-escalier droit assure un déplacement en douceur.

Il est doté d’une ceinture de sécurité qui maintient la personne pour éviter les chutes lors du déplacement. Bien qu’ils ne soient pas conçus pour prendre les virages, certains modèles de monte-escalier droits sont programmés pour pivoter afin d’offrir une sortie confortable.

Les batteries d’un monte-escalier droit

Pour les anciens modèles de monte-escalier droit, l’alimentation est précaire, car les appareils fonctionnaient sur les rails. Mais aujourd’hui, le monte-escalier est plus performant, parce qu’il fonctionne sur batterie.

  Monte-escalier tournant ou courbé : installation, démontage et prix

Les batteries de ce dispositif sont faites en lithium, en gel de plomb ou autres. Comparativement aux anciennes batteries, elles sont autonomes et sont complètement chargées au bout de 4 heures environ.

Le chargement des batteries du monte-escalier est entièrement automatisé. Dans le cas des monte-escaliers droits, la charge se lance lors du fonctionnement du dispositif. Leurs circuits comportent au minimum deux points d’ancrage, dont l’un est situé en haut de l’escalier et l’autre en bas.

Il y a un point d’ancrage supplémentaire lorsque l’escalier droit comporte un palier. Ces points d’ancrage sont reliés au réseau d’installation électrique de la maison pour alimenter la batterie.

Le monte-escalier droit est devenu plus autonome énergétiquement grâce à ce nouveau mode de fonctionnement. Les batteries fonctionnent de sorte que même en cas de coupure, l’utilisateur n’est pas obligé de rester sur place.

Le monte-escalier va toujours fonctionner grâce à l’énergie stockée. Le dispositif n’a plus besoin de tirer de longs câbles d’alimentation. C’est plus esthétique et moins encombrant.

Combien investir dans un monte escalier ?

Comment choisir un monte-escalier droit ?

Le choix d’un monte-escalier droit doit reposer sur plusieurs critères bien définis. Ces critères concernent aussi bien l’utilisateur que l’environnement.

La sécurité de l’utilisateur

Le monte-escalier est destiné aux personnes à mobilité réduite et aux personnes âgées en perte de mobilité. Il doit leur apporter de la sécurité pour qu’elles soient rassurées. Contrairement aux chariots monte-escaliers qui sont sujets de mouvement brusque.

L’installation du monte-escalier droit doit faciliter la montée et la descente des escaliers tout en maintenant l’utilisateur dans une posture confortable.

Le dispositif doit être équipé de ceintures de sécurité pour empêcher les éventuelles chutes. Il doit absolument être doté de repose-pied et d’accoudoirs pour un trajet confortable.

L’installation du système doit comporter un dispositif pour éviter les accidents dans le cas de mauvais positionnement. Le système doit comporter un dispositif qui empêche le monte-escalier de démarrer quand l’utilisateur ne s’est pas encore bien mis en place.

Les contraintes fonctionnelles

Le choix du monte-escalier droit dépend en partie des contraintes fonctionnelles liées à l’état de la personne qui l’utilisera. Il faut choisir un type d’équipement en rapport avec les capacités et le niveau de gravité des difficultés de la personne.

Pour cela, il est essentiel d’évaluer les facultés d’usage des membres supérieurs et inférieurs de la personne pour qui on installe l’équipement.

Il est nécessaire d’évaluer la capacité de la personne qui doit utiliser le monte-escalier droit à adopter la position assise. Le choix de l’équipement se fera en fonction de son poids, son sens de l’équilibre et la capacité de la personne qui l’aidera.

Ces informations sont indispensables dans le sens où elles permettent d’installer un équipement qui sera très pratique à l’utilisateur pour qu’il retrouve son autonomie.

Les contraintes techniques

L’installation du monte-escalier dans un escalier droit répond à des contraintes techniques qui varient d’une installation à une autre. Il faut prendre en compte la largeur des escaliers entre le mur sur lequel sera posée le monte-escalier et la rampe de l’escalier. Il faut mesurer l’espace entre les deux niveaux des escaliers.

L’équipement peut occuper beaucoup de place quand il n’est pas utilisé. Pour éviter l’encombrement et gagner plus d’espace, il est conseillé d’opter pour un parking bas. Il s’agit d’un prolongement des rails à 90* ou 180* en bas des escaliers pour libérer de l’espace. Le parking bas est utile lorsque le monte-escalier n’est pas utilisé.

.

Le monte-escalier droit est un type d’équipement indispensable aux personnes à mobilités réduites et aux personnes âgées en perte de leur mobilité. Il est composé de fauteuil ou siège, d’un bloc moteur qui fonctionne sur batterie, de rail, de commande et de point d’ancrage.

Ses batteries stockent la charge et fonctionnent même en cas de coupure d’électricité. Grâce à ses fonctionnalités de détecteur d’obstacle et de ceintures de sécurité, lorsqu’il est bien choisi, il assure la sécurité des utilisateurs.

.

error: Content is protected !!