Monte-escalier debout ou assis : que choisir ?

monte-escalier assis
4.7/5 - (9 votes)

Dans une habitation occupée par des personnes âgées ou des personnes à mobilité réduite, il est important d’installer un monte-escalier pour faciliter leur déplacement. Pour chaque type d’escalier, il existe un modèle de monte-escalier correspondant.

On classe les monte-escaliers en fonction de leur forme, de leur emplacement sur l’escalier et de l’assise. Cet équipement existe en version debout ou assis. Le monte-escalier debout et le monte-escalier assis présentent les mêmes fonctionnements, mais leurs utilisations diffèrent.

Le choix d’acquérir l’un ou l’autre de ces monte-escaliers doit tenir compte des contraintes liées au bâtiment dans lequel on souhaite l’installer. Les critères à considérer sont l’espace disponible pour l’installation et la largeur de l’escalier où on fixera les rails du monte-escalier.

Le degré d’autonomie et de mobilité des utilisateurs, son état de santé et son état physique comptent aussi dans le choix d’un monte-escalier. Le modèle assis est plus sécuritaire pour les personnes ne supportant pas la station debout.

Le monte-escalier debout est salutaire pour les personnes souffrant de douleurs articulaires, aggravées par la position assise. Le prix de ces équipements varient d’un modèle à un autre et dépend de votre budget.

Que faut-il savoir sur le monte-escalier debout ?

Présentation du monte-escalier debout

Le monte-escalier debout fait partie des modèles de monte-escaliers les plus disponibles sur le marché. Cet équipement, appelé aussi monte-escalier perche, ne dispose pas d’une assise. L’utilisateur se tient debout pour se déplacer dans les escaliers.

La largeur moyenne de ce type de monte-escalier est de 40 cm, de quoi optimiser l’espace de l’escalier. Fauteuil d’élévation spécial, il est composé d’accessoires confortables comme :

●La barre de sécurité, appelée aussi rebord ;
●Des accoudoirs qui permettent à l’utilisateur de s’appuyer pour avoir un soutien supplémentaire. Les commandes du monte-escalier se trouvent sur ces accoudoirs ;
●Un siège qui sert à diminuer le poids soutenu par les jambes le long du trajet ;
●Une ceinture de sécurité qui assure l’équilibre de l’utilisateur durant le mouvement.

Ce monte-escalier est adapté pour les escaliers étroits, car il est dépourvu de grande chaise qui peut gêner. On parle d’escalier étroit lorsque sa largeur est inférieure à 62 cm, quelle qu’en soit la forme.

Le monte-escalier debout est adapté aux escaliers en colimaçon, compte tenu de la largeur réduite des marches.

Avantages du monte-escalier debout

Le premier avantage du monte-escalier debout est qu’il s’adapte aux escaliers étroits. Lorsque la largeur de l’escalier est en dessous de 62 cm, des problèmes de passage des genoux et de sécurité peuvent se poser.

Pour les maisons possédant des escaliers étroits, il faut donc opter pour le monte-escalier debout au lieu du monte-escalier classique. Ce dernier n’est pas encombrant.

Le monte-escalier de type debout a comme atout le soulagement qu’il peut apporter aux personnes victimes d’arthrose ou de douleurs articulaires. C’est pour cette raison de santé que même les utilisateurs disposant d’escaliers spacieux peuvent choisir cet équipement.

Inconvénients du monte-escalier debout

Choisir un monte-escalier debout présente plusieurs avantages, mais ses inconvénients ne sont pas négligeables. Ce type d’équipement est peu recommandé pour les personnes âgées qui ont des difficultés à rester debout.

Le monte-escalier debout peut transformer en calvaire le trajet de ces utilisateurs, car la position debout impose aux pieds de supporter un poids considérable.

Le monte-escalier debout présente peu de confort pour l’utilisateur compte tenu de sa position durant le trajet. Le monte-escalier n’est pas sécuritaire par rapport au modèle assis.

Que faut-il savoir sur le monte-escalier assis ?

Description du monte-escalier assis

Le monte-escalier assis est un appareil équipé d’un siège sur lequel l’utilisateur s’assoit pour monter les escaliers. Ce siège confortable permet de monter et de descendre les escaliers en toute sécurité.
C’est un modèle courant de monte-escalier privilégié par les utilisateurs qui souhaitent plus de sécurité dans leurs déplacements dans les escaliers.

  Batterie pour monte-escalier : Comment la recharger ? 

La chaise qui équipe ce type de monte-escalier est pivotante dans la majorité des cas, ce qui rend aisé son usage. Elle peut également être fixe, repliable ou non repliable. On retrouve de plus en plus de modèles de monte-escaliers assis avec des chaises amovibles.

Ce type de siège est réglable en fonction de la situation de l’utilisateur. Il est également doté d’accoudoirs où sont placées les commandes.

Cet équipement n’est pas indiqué pour les escaliers étroits compte tenu du type de chaise dont il est équipé. La chaise est encombrante et l’espace qu’elle occupe est conséquent. Il faut aussi tenir compte de la taille de l’escalier et de la technologie utilisée sur le monte-escalier.

Les avantages du monte-escalier assis

Le premier point fort du monte-escalier assis est le confort qu’il apporte. C’est un équipement est recommandé pour les logements où vivent des personnes âgées ou des personnes n’ayant pas un bon équilibre.
Le fauteuil de ce type d’appareil est profitable aux personnes ne supportant pas la station debout.
Le monte-escalier assis a la particularité d’offrir plus de sécurité par rapport aux modèles debout. L’utilisateur est assis confortablement et peut s’appuyer sur les accoudoirs sans risque de chute.<
Les risques encourus relatifs aux mouvements de l’appareil au démarrage et à l’arrêt sont minimes. Ce type d’élévateurs dispose d’un repose-pied, ce qui apporte plus de confort.

Les inconvénients du monte-escalier assis

Les monte-escaliers assis présentent des inconvénients. Le premier point faible de cet équipement est l’espace qu’il prend. Pour des locaux à escaliers étroits, il est dangereux d’opter pour un monte-escalier assis. La sécurité liée au passage des genoux sur les escaliers est compromise.
Ce monte-escalier devient un obstacle pour les personnes présentes dans un logement à escalier étroit.

Quels critères retenir pour choisir entre un monte-escalier assis et un monte-escalier debout ?


Les monte-escaliers assis et debout sont deux modèles populaires. Ils jouent le même rôle et ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Le choix de l’un ou de l’autre dépend de critères qu’il faut considérer.
Le premier critère à évaluer pour choisir entre les deux types d’élévateurs est l’étroitesse de l’escalier. La présence d’escalier étroit dans le logement où on souhaite installer un monte-escalier devient contraignant, surtout si celui-ci a une largeur inférieure à 63 cm.
Il est plus judicieux, dans ce cas, d’opter pour un monte-escalier debout. Installer un monte-escalier assis est délicat lorsque le passage des genoux n’est pas sécuritaire.

Le choix entre le modèle assis ou debout doit tenir compte, en plus des dimensions et de la forme des escaliers, des capacités des utilisateurs. Le modèle debout, doté d’un siège perche, est recommandé pour assurer les déplacements des personnes ayant un bon niveau d’autonomie ou de mobilité.
Ces personnes peuvent garder un certain équilibre et peuvent se tenir sur l’appareil en restant debout. Ce dispositif est également recommandé pour les personnes n’ayant pas de problèmes d’articulation au niveau des genoux et des hanches.
Les monte-escaliers de type assis sont indiqués pour les locaux accueillant des personnes à mobilité très réduite. Ils sont aussi adaptés aux personnes présentant une perte d’autonomie considérable.
Ces personnes manquent d’équilibre et monter un escalier ou faire de gros efforts est fatiguant pour eux. Il ne leur est pas possible de rester debout pendant plusieurs minutes. Il leur est indiqué de s’asseoir dans un fauteuil sécurisé pour garantir leurs montées et descentes dans les escaliers.
Comme dernier critère de choix entre le monte-escalier assis et celui debout, il y a le prix. Il faut compter 2 500 euros pour les modèles de monte-escalier debout ou assis d’entrée de gamme. Les modèles plus sophistiqués coûtent jusqu’à 12 000 euros.