Mini-ascenseur privatif : dimensions , réglementation et normes

mini-asenseur-reglementa
Rate this post

Le mini-ascenseur privatif, connu sous le nom d’ascenseur particulier ou domestique, est utilisé depuis un certain nombre d’années dans plusieurs ménages. Cette utilisation permet de répondre à des besoins de mobilité dans les logements privés.
Vous avez besoin d’installer un ascenseur privatif dans votre maison, qu’elle soit en rénovation ou sur le point d’être totalement construite.
Vous vous demandez quelles dimensions de cet ascenseur vous devez choisir et quelles normes et réglementations vous devez respecter. Il est important de se renseigner avant de se lancer pour éviter toute déconvenue.
Cet ascenseur peut être installé suivant un grand nombre de configurations pour répondre aux besoins spécifiques des personnes qui l’utilisent et aux contraintes du bâtiment.

Des mesures standards existent pour la construction de mini-ascenseurs privatifs. Elles dépendent du nombre de personnes à transporter. Les dimensions du mini-ascenseur privatif peuvent être définies sur mesure en fonction des besoins et des contraintes de l’acquéreur.
Son installation et son utilisation doivent respecter les normes et les réglementations CE. La maintenance de cet équipement est obligatoire et dépend de la fréquence d’utilisation de votre mini-ascenseur privatif.

Qu’est-ce qu’un mini-ascenseur privatif ?

Le premier objectif d’un mini-ascenseur privatif est de répondre au besoin d’autonomie et d’indépendance des occupants de la maison où il est installé.
Pour atteindre cet objectif, il dessert tous les niveaux de votre logement pour vous permettre d’accéder à toutes les pièces sans avoir besoin de monter les escaliers.
Le déplacement en mini-ascenseur privatif est simplifié et sécurisé. Ce moyen de déplacement interne peut s’adapter aux différentes configurations de votre logement.
Il est disponible en plusieurs designs, avec différentes fonctionnalités et des budgets qui varient.

Dans quelles situations pourriez-vous envisager l’utilisation d’un mini-ascenseur privatif ?

Vous pouvez envisager d’utiliser le mini-ascenseur privatif dans diverses situations :

●le besoin de desservir l’étage de certaines chambres, comme celles des domestiques dans un immeuble ;
●la volonté de valoriser votre bien immobilier construit avec un vaste espace de vie ;
●pour faciliter le déplacement dans un duplex ou un triplex lorsque vous envisagez une copropriété.

L’installation de mini-ascenseur privatif est intéressante pour de nombreuses raisons. Elle est destinée aux personnes handicapées, âgées ou aux personnes à mobilité réduite.

Quels sont les avantages d’un mini-ascenseur privatif ?


vous pouvez installer le mini-ascenseur privatif selon vos possibilités et votre budget dans un logement neuf ou dans une maison que vous rénovez. Les principaux avantages de ce moyen de déplacement sont nombreux :

●la possibilité aux personnes à mobilité réduite d’être indépendants pour se déplacer ;
●la valorisation du patrimoine immobilier ;
●il peut s’adapter aux différentes configurations de logement ou d’appartement ;
●permet d’améliorer votre qualité de vie et votre confort.

Comment fonctionne un mini-ascenseur privatif ?

Le mini-ascenseur privatif existe sous deux formes : la forme électrique et la forme hydraulique. Ces deux formes disposent de fonctionnement, d’avantages et d’inconvénients différents l’un de l’autre.

Le mini-ascenseur privatif électrique

Il s’agit de l’ascenseur privatif le plus utilisé en ce moment. Il est plus demandé que le type hydraulique. Ce type d’ascenseur dispose d’un moteur qui est entreposé dans sa gaine ce qui lui permet de bénéficier d’un gain de place.
Pour assurer le fonctionnement du mini-ascenseur privatif électrique, le moteur électrique se charge pour assurer l’élévation de l’appareil. La cabine est dotée d’un contrepoids qui lui permet de contrebalancer et elle est suspendue par des câbles métalliques solides.
Le mini-ascenseur privatif électrique est plus économique que l’ascenseur privatif hydraulique. Il est respectueux de l’environnement et le déplacement se fait plus rapidement.

  Mini-ascenseur privatif fonctionnement et prix

Le mini-ascenseur privatif hydraulique

Ce type de mini-ascenseur privatif propose des déplacements sans à-coups. C’est plus confortable pour les utilisateurs. Il est équipé d’un tableau de commande qui permet à l’utilisateur de gérer les déplacements.
Les vitesses de l’ascenseur hydraulique sont modérées à la descente et à la montée.
L’ascenseur s’adapte plus facilement à des espaces restreints. La cabine s’actionne par une commande simple. Lorsque cette dernière est actionnée, un piston contenant de l’huile se remplit et permet de faire monter la cabine.
Elle descend dès que la pression sur la commande est relâchée.
Le mini-ascenseur privatif hydraulique est plus silencieux et facile à installer. Ses déplacements sont plus doux et son entretien est simple.
Il demande cependant une grande consommation d’énergie et d’huile. Il est nécessaire de renforcer la dalle du sol si vous souhaitez mettre en place un tel dispositif.

Quelles sont les dimensions d’un mini-ascenseur privatif ?

Les mini-ascenseurs privatifs sont souvent réalisés sur mesure pour répondre à des besoins spécifiques. Il existe des dimensions standards et courantes :

●100 cm par 80 à 85 cm (LxP) pour 2 personnes ;
●125 cm par 90 à 100 cm (LxP) pour 3 personnes ;
●125/140 cm par 90 à 125 cm (LxP) pour 4 personnes.

Si vous envisagez que votre ascenseur transporte une personne en fauteuil roulant, vous devez prévoir 90 x 125 cm (LxP). Vous devez tenir compte du type de structure de l’ascenseur. Cette dernière est autoportante lorsque les dimensions sont d’au moins 78 par 82 cm.
Lorsque l’ascenseur est dans une gaine maçonnée, les dimensions sont de 95 par 93 cm minimum.

Quelles sont les règles et normes à respecter pour un mini-ascenseur privatif ?

Pour installer votre mini-ascenseur privatif, vous devez vous assurer qu’il est conforme aux normes CE. Vous devez procéder annuellement à une maintenance complète de votre moyen de déplacement.
Cette exigence est obligatoire et elle doit être réalisée par des professionnels du domaine.
C’est pourquoi ces derniers doivent en effet passer en revue plusieurs éléments et des points de contrôle pour le bon fonctionnement de votre équipement et pour votre sécurité.

La maintenance qui doit être réalisée s’adapte à la fréquence à laquelle vous utilisez votre ascenseur et présente des particularités.
Au moment où vous acquérez un mini-ascenseur privatif, le prestataire vous propose un contrat de maintenance. Cela lui permet d’assurer un service après-vente adapté. La maintenance est une obligation légale.

Le contrat qui vous est proposé inclut une garantie qui a pour but d’assurer le bon fonctionnement de l’équipement et votre sécurité.
Dès lors la garantie porte sur l’entretien annuel qui doit être effectué, la maintenance de l’appareil et les réparations éventuelles en cas de panne.
De plus les clauses du contrat doivent préciser les conditions financières comme le coût du contrat et le mode de paiement, les prestations auxquelles vous avez souscrit, les conditions de renouvellement du contrat ou de sa résiliation, et les délais d’intervention en cas de panne.
Pour finir on distingue deux types de contrats de maintenance : le type standard et le type haut de gamme. Le premier type prend en compte le graissage des pièces et une visite de contrôle mensuelle, trimestrielle ou annuelle.
Le contrat de maintenance haut de gamme prend en compte des prestations complémentaires, en plus de ces éléments, une garantie sur les pièces et un service de dépannage.

Le mini-ascenseur privatif est un ascenseur que l’on installe à l’intérieur d’un logement pour améliorer son confort. Pour que cet appareil s’adapte à vos besoins et aux contraintes du logement, il est réalisé sur mesure.
Il existe des dimensions courantes qui peuvent être utilisées. Il est important que l’installation de l’ascenseur respecte les normes CE et qu’une maintenance annuelle soit réalisée.